Le mot du Président : Cabriole en avril, démarrage plus facile

Chers amis du Challenge Lantivy 2018 .
Et Avril arrive , l’historique aussi dans deux mois et demi . Voici les dernières nouvelles de notre Challenge .

 LA CABRIOLE .
– Après de nombreux déboires , la ou le ILTIS est sorti de l’atelier de Jean Pierre Aschard. Elle a retrouvé toute sa jeunesse mécanique .
– Contrôle technique assez exceptionnel puisqu’il n’y avait aucun point de contre-visite , et seuls deux petits points a revoir : une tôle de protection tordue ( c’est du mini blindage et nous ne pouvons rien faire ) et une ampoule de plaque arrière à changer . Toutes nos félicitations à Jean Pierre qui marque un deuxième point après le P4E de 2017 . On lui réserve encore du travail pour l’avenir …
– Procédure d’immatriculation sans problème si ce n’est que la carte grise nous parviendra dans un délais de 4 à 6 mois ( le service des CG est maintenant centralisé et … informatisé ) . On peut tout de même rouler avec des papiers temporaires .
– Un dernier lifting rue Gambetta à Saumur (équipement , peinture et publicité ) , elle est prête à partir au combat .
Je ne résiste pas à l’envie de vous la montrer .

Je tiens à souligner que cela représente beaucoup de travail et d’argent . L »occasion m’est offerte de remercier UNIL OPAL qui nous permet de mener à bien nos projets ( nous lui consacrerons le prochain Lantivy-Info ) et je voudrais souligner la générosité de Didier , société DIDIER SELLERIE , qui a refait la sellerie , en temps record , et qui se positionne comme un partenaire fidèle , en nous faisant cadeau de son travail . Merci Didier !

Autre sujet que nous avions déjà évoqué. Après le passage de la ILTIS , le Musée des Blindés ne dispose plus de véhicules nouveaux (crédibles) à mettre en course . Après recherche , nous avons l’opportunité de nous voir affecter des AUVERLAND (surnom LE CHAMOIS).
Nous nous sommes donc rendu à Muret pour découvrir les voitures et avons fait notre choix sur deux véhicules en assez bon état . Mais la route est longue avant de les voir aux Cimes 2019 (le chamois blanc) et 2020 (le chamois blanc + le chamois rouge) . Car il faut :
– obtenir l’autorisation du Ministre (!) – dossier parti ,
– transférer les véhicules de Muret à Saumur (budget non prévu car effectué par transporteur privé) ,
– refaire les voitures (JP Aschard – encore lui) ,
– immatriculer et équiper .
Nous avons tout de même très bon espoir .

Maintenant pour l’Ecurie vont commencer les phases de cohésion (avec une sortie conjointe de nos voitures en TT) et de promotion de l’Ecurie .
Mais nous serons prêts et souriants .

Merci de nous être fidèles . Avec mes amitiés .

François Oldrà

Le mot du président : mars est arrivé…

Chers Amis du Challenge Lantivy 2018.
Mars est arrivé , l’historique arrive dans trois mois . Voici les dernières nouvelles de notre challenge  .
* Les relations avec l’Ecurie des Cimes :
Régulièrement en relation avec l’association , et suivant de près le montage de l’historique 2018, nous savons qu’il se déroulera pendant le week-end du 17 juin . Le parcours s’effectuera d’Ascain ( au pied de la Rhune ) , via Saint Jean Pied de Port , jusqu’à Licq-Atherey .
Les engagements ne sont pas encore ouverts, et pourtant les réservations semblent nombreuses… Mais le système de réservation n’existe pas !
120 voitures (60 4×4 et 60 buggy) sont prévues au départ .


* Les relations avec les partenaires :
Des informations nous sont parvenues de Bayonne . Le 1° RPIMa doit être présent sur l’épreuve de plusieurs manières :
** en engageant ou présentant une jeep MB équipée en Jeep SAS ,
** en étant à l’origine d’une cérémonie militaire à Sarre , hommage au SAS Victor ITURIA
** en apportant son soutien technique – radio à l’organisation de l’épreuve .

* Dans l’Ecurie Lantivy :
LA VOITURE ROUGE :
Tout se passe bien . Les voitures , Bleue-Epona et Blanche-La voie lactée , attendent tranquillement leur heure . Il n’en est pas de même pour la ROUGE – LA CABRIOLE qui est toujours dans les mains de notre mécanicien Jean Pierre Aschard .
Cette voiture remplace donc la Mutt Rouge qui est restituée au Musée des Blindés . Ce modèle est le ILTIS 183 .
Cette voiture a équipé l’armée allemande des 1978 . Le modèle utilisé par l’Écurie est équipé d’un moteur essence de 1,7l . C’est ce modèle qui a été engagé au Rallye Paris Dakar 1980 (vainqueur – 2° et 4° ) . 4 roues motrices permanentes , avec blocage de différentiel avant et arrière… donc elle peut évoluer sur deux roues latérales comme une moto .



Nous lui avons donné le surnom de CABRIOLE .
En 1984 , Jean Edouard – mécanicien au Musée des Blindés – a engagé une ILTIS au Championnat de France des Rallyes tout terrain ( en complément du club auto de l’École de Cavalerie qui lui avait engagé un P4 Essence et un P4 prototype V6 ). Nous avions remarqué à l’époque que les photographies de la voiture la montraient toujours avec les 4 roues hors-contact de la piste . D’où  » La Cabriole  » puisque nous sommes de Saumur .

L’EQUIPAGE ROUGE :
L’équipage sera constitué de F.Oldrà et de Patrice MOLLE . Ils se connaissent bien puisque leur première rencontre date du Prytanée de La Flèche en 1968;  ils étaient dans la même section à Saint Cyr ( promotion Général De Gaulle 1970-1972 ) ;’ils ont tous les deux servis dans les parachutistes ( RHP et REP ) et qu’ils ont tous les deux quitté l’Armée de Terre à la même époque . Pour ne pas en dire plus …
Ils fêteront sur l’Historique des Cimes leur 50 ans d’amitié !

L’Ecurie Lantivy dans ses terres par François Oldrà

Hèlène et Christian Daguzan, les reporters de Télé Cimes  couvrent chaque année le Rallye des Cimes et le Rallye des Cimes- L’Historique. Avant chaque rallye, l’équipe de Télé Cimes réalise des reportage sur  les personnages (pour ne pas dire les sommités) qui ont marqué ces rallyes. Il sont donc  venus à Saumur en octobre dernier pour effectuer un reportage sur François Oldrà notre directeur, et évidemment sur l’Ecurie Lantivy dans ses terres. Ce très beau document retrace évidemment le lien entre François et la jeep et fait connaître l’environnement de l’ Écurie : sa ville, ses membres, ses partenaires.

Voilà le document réalisé. Visionnez le une fois, voire plusieurs et n’hésitez pas à laisser un message sur notre livre d’or.

Et février arrive…. le mot du directeur de l’Ecurie

Chers Amis du Challenge Lantivy 2018,


Et février arrive , l’Historique aussi , dans 4 mois et demi . Voici les dernières nouvelles du Challenge.

  • Le Général de Barmon – qui avait donné son autorisation pour le prêt de voitures à l’Écurie Lantivy – qui avait participé en 2017 à l’ Historique avec la P4E – vient de quitter le Commandement des Écoles Militaires de Saumur . Nous le remercions pour son amitié et son soutien dans cette épopée . Michel Bocage lui a offert , à l’occasion de son départ, la reproduction , en situation , du P4 qu’il a eu le plaisir de piloter .
    – EPONA – La BLEUE va bien et attend avec impatience son OPINT de juin .
    – La ROUGE est en cours de remontage chez Jean Pierre Aschard : moteur bloqué , freins bloqués , embrayage collé  …. mais il va y arriver .
    – LA VOIE LACTEE , elle , est la vedette de cette info .


********


Ce nom lui a été attribué car en 2017 . Elle fut alors pilotée par le Général de Barmon , avec le Général Dumont Saint Priest comme copilote . Cela faisait beaucoup d’étoiles à bord .
Bien que son équipage de l’année change , elle conserve son nom car une autre étoile sera à son bord en 2018 .

 Ce nom lui a été attribué car en 2017. Elle fut alors pilotée par le Général de Barmon , avec le Général Dumont Saint Priest comme copilote . Cela faisait beaucoup d’étoiles à bord .
Bien que son équipage de l’année change, elle conserve son nom car une autre étoile sera à son bord en 2018 .

  • Mikael PEROCHAIN , militaire aux Écoles Militaires de Saumur, sera le pilote de la voiture . Il est lui-même propriétaire d’une jeep M201. Il a activement participé à la remise en forme de la Mutt-Rouge engagée en 2016 et 2017, et a assuré son assistance lors de l’Historique 2016.
  • Emmanuel de LANTIVY, officier supérieur en retraite, sera le copilote de la voiture. C’est lui  » l’étoile  » ( pour ne pas dire  » star « ). Alors qu’il était lieutenant , chef de peloton au 1° Régiment de Hussards Parachutistes à Tarbes, il remporta le Rallye des Cimes et rentra dans le club très fermé et admiré des vainqueurs de l’épreuve. C’est pour lui rendre hommage que notre Écurie porte aujourd’hui son nom. Ce nom figure sur le monument de l’Écurie des Cimes qui trône à Licq-Atherey , point de départ du Rallye depuis 1951.
    Enfin , notons qu’il arbore sur son brevet de parachutiste les étoiles d’Instructeur de saut à très grande altitude ( ancêtre des chuteurs opérationnels d’aujourd’hui  ), puisqu’il fut à l’origine de cette technique militaire et qu’a ce titre lui fut attribué le brevet n° 88 .

  •  En mars, j’espère pouvoir vous présenter la ILTIS-ROUGE , dans sa configuration de l’épreuve …..

    Merci de votre fidélité, bien cordialement. A bientôt.  FO

 

Voeux du directeur de l’Ecurie

Chers Amis du Challenge Lantivy 2018,

J’espère que vous avez passé un bon Noel ( les vœux de l’Écurie figurent sur la page Facebook grâce à Michel Bocage – RP Com ) ; maintenant je vous souhaite une Bonne Année 2018 .

Donc , comme convenu , nous vous présentons aujourd’hui la première voiture de notre Écurie 2018 , la Bleue EPONA . ( nous avons en effet décidé de donner les couleurs Bleu , Blanc et Rouge à nos engins par simplification ) .
EPONA est donc sous la tutelle de son propriétaire , Dominique NOROIS . Il est copiloté par Jean Pierre DOUBECK . Tous les deux se connaissent bien puisqu’ils sont issus de la même promotion de Saint Cyr ( Général de Gaulle 1970-1972 ) . Ils n’ont cependant pas eu le même type de carrière puisque Dominique  a choisi la Gendarmerie , et Jean Pierre l’ Infanterie , puis l’ALAT .
Leur aventure , difficile pour eux , a commencé en 2017 lors du Rallye des Cimes – 3° Historique ; difficile car Epona , malgré les soins quotidiens qui lui sont prodigués , avait connu une rupture de joint de culasse lors de la première spéciale . Elle n’avait que 5 kilomètres du parcours . Jean Pierre Aschard , notre mécanicien l’avait alors prise en main , et in fine , Epona était à l’arrivée à Ascain .
Jean Pierre nous avait écrit à l’issue du rallye :  » … avec regret , je ne participerai plus …  » , et il sera là !

Et voici donc notre premier équipage qui sera présent au Rallye des Cimes – l’historique 2018
EPONA est une Jeep Hotchkiss M201 . Le financement de sa participation est assuré GRACE à son partenaire : SENGAGER.FR .
Merci à SENGAGER.FR qui est le fidèle partenaire de la M201 avec Calamity Jeep en 2015 . 2016 , Epona 2017 . 2018

De nouveau Bonne Année aux Lantivy . Nous vous présenterons , lors de nos prochaines infos , la Blanche – LA VOIE LACTEE .

 

6 juin 2017 : Mot du directeur de l’Ecurie

Chers amis du challenge Lantivy 2017,

Nous sommes a deux semaines de l’événement, et il est temps de faire le dernier point de la saison.

  • du cote de l’écurie Des Cimes.
    La machine est bien lancée puisque nous en sommes aux « ordres de conduite «. Nous avons été informés de l’itinéraire emprunté, avec une spéciale de la Rhune (à saint Jean de Luz – altitude 900m)  très attendue. Les inscriptions ont été fermées dans les délais annonces avec 60 véhicules 4rm (4 roues motrices), 60 véhicules 2rm, et 15 pauvres diables (en majorité des 4rm) qui sont en liste d’attente.
    Les numéros qui nous sont attribues sont les suivants :
    ** rouge : la Bercheny : 6
    ** bleue : Epona : 7
    ** blanche : la voie Lactée : 8
  • du côté du CHALLENGE LANTIVY . 
    Nos objectifs de l’année ont été remplis avec la participation technique-radio du 1° RPIMa , la venue du podium de SENGAGER.FR , et notre participation à la Cérémonie du Souvenir organisée par le 1° RPIMa à Cambo les Bains le Samedi , à l’arrivée du quatrième parcours . Cette cérémonie devrait regrouper , outre l’Ecurie Lantivy et l’Ecurie des Cimes , les élus locaux , et l’Association amicale ‘ Qui ose gagne ‘ des anciens des 1° et 6° RPIMa . 

* du côté de l’ECURIE LANTIVY . 
Tout me semble prêt ( en restant tout de même prudent sur les capacités mécaniques de nos voitures en montagne ) . Les différents équipages se sont rencontrés à diverses occasions . Les voitures ont été présentées plusieurs fois au public et à nos partenaires . Il reste maintenant à atteindre notre premier objectif  : ETRE AU DÉPART – ( pour mémoire le 2° objectif est  ETRE A L’ARRIVÉE et le 3° AVOIR ENVIE DE RECOMMENCER ) –

Ceci sera donc la dernière information CHALLENGE LANTIVY 2017.
Les nouvelles du rallye des Cimes – l’historique 2017 seront diffusées  désormais au plus prés de l’événement sur facebook par Michel Bocage : .
https://www.facebook.com/ecurielantivy/.

C’est avec plaisir que les 11 Lantivy 2017 vous remercient  de les avoir suivis , remercient également leurs partenaires UNIL OPAL et SENGAGER.FR de leur avoir permis de mener à bien ( pour le moment ) ce challenge et vous donnent rendez-vous pour le Challenge Lantivy 2018 ( ce qui voudra dire que le 3° objectif aura été atteint  ) à la rentrée prochaine .

Bien cordialement . François Oldra

27 mai 17 – Rencontre « Bleue, Blanche »

Rencontre « Bleue, Blanche, « 
Le 27 mai 2017, la jeep Blanche venant de Saumur à rencontré à Amboise la jeep Bleue venant d’Orléans. Cette rencontre a permis de vérifier les réglages des véhicules et la rencontre d’une partie des équipages. Une belle journée où le soleil était de la partie… Un grand merci à Dorothée pour son accueil chaleureux , son délicieux poulet et ses fabuleuses poires au chocolat. Cette sortie a aussi permis de rencontrer Olivier de Serres, passionné de la traction avant et sa superbe Mercédès 220 S.

20 mai 2017 : Opération de relations publiques « Vitrines de Saumur »

Opération de relations publiques « Vitrine de Saumur »

le samedi 20 mai 2017, à la demande de  l’association « Vitrines de Saumur » regroupant des commerçants de la ville, la « Blanche » et la « Rouge » ont été exposées dans le centre de Saumur. Le beau temps étant de la partie, de nombreuses personnes sont venues admirer nos deux véhicules. Jeunes et moins jeunes ont posé de nombreuses questions montrant ainsi leur intérêt pour ces véhicules mythiques.

17 mai 2017 Relations publique avec Unil-Opal

17 mai 2017 Relations publique avec Unil-Opal

Le 17 mai dernier, malgré un temps pluvieux, la « Rouge » et la « Blanche » ont fait visiter les sentiers et les vignes des environs de Saumur à un cadre de Unil-Opal et à un représentant du SEA (service des essences des armées).


La « Bleue 2017 » :

Photo 8
L’histoire d’un rêve

Sortie des ateliers de Stains en 1958, ma M201 a fait carrière dans la gendarmerie, sans doute avec vaillance et a probablement servi en Algérie comme beaucoup de ses semblables. Achetée aux Domaines,  je ne sais quand, elle a dû végéter longtemps, sans immatriculation, dans le fond d’un hangar  quelque part en Franche-Comté.

Tombé par hasard sur le site de « Jeepest », je l’ai découverte en juillet2016 et, poussé par les encouragements fervents de la famille, j’ai décidé de concrétiser un vieux rêve : avoir une  Hotchkiss

Photo1

Il faut dire que la silhouette et   la sonorité de cet « engin » sans égal m’ont été familières pendant près de quarante et un ans : en Allemagne,, en Algérie pendant la guerre, à l’apprentissage de la conduite auto ainsi que dans bon nombre de commandements

Photo 2

Malgré un état général plutôt satisfaisant quelques travaux ont été nécessaires après des mois de sommeil : freins, électricité. J’ai eu la chance de pouvoir la confier à une équipe aussi compétente que sympathique, celle de la branche mili de la société Indiancars installée à St Péravy-la Colombe, à quelques encablures au nord d’Orléans. D’authentiques spécialistes de la Jeep !

  

Connaissant la passion de François pour l’univers de la jeep et pour de singulières randonnées, j’ai souhaité lui faire part de mon arrivée au « club »

Par suite du désistement d’un équipage de l’Ecurie Lantivy, François me propose une participation en 2017. Ma réponse est  enthousiaste et ma M201 repart de St Péravy-la Colombe pour une préparation adaptée.

Photo 4 Photo 5 Photo 3

C’est maintenant chose faite et il me reste à peaufiner le parage pour le rassemblement des Cimes.

 

Le nom d’une déesse

Epona et le nom que je lui ai donné. Il vient d’un intérêt marqué pour l’Histoire, en particulier celle des origines de notre pays. « Nos ancêtres les gaulois… », vérité affirmée même s’ils ne sont pas les seuls (peuplement préexistant Francs et bien d’autres encore).

Celtes continentaux, les gaulois vénéraient une divinité féminine majeure de la mythologie celtique, Epona, dont le culte est attesté en Gaule par des sources gallo-romaines.

Elle est associée au cheval, animal emblématique de l’aristocratie militaire gauloise, dont les expéditions ont entrainé la diffusion de son culte bien au-delà de la Gaule.

Représentée par une jument et une corne d’abondance, elle est la grande déesse cavalière devenue, au fil du temps, la déesse protectrice des moyens de communications et des écuries… toutes les Ecuries

epona 02

Une couleur emblématique

Le bleu c’est avant tout celui de notre emblème national issu de la célèbre cocarde dont les couleurs sont la réunion de celles de la ville de Paris, le bleu et le rouge, encadrant le blanc de la royauté.

Mais l’azur était devenu bien avant un symbole de grandeur spirituelle. C’est en effet la couleur attribuée à la chape de saint Martin au début du règne des Capétiens. Le bleu est ainsi intimement associé aux rois de <France et figure dans les armoiries fleurdelisées.

Le bleu, c’est aussi la couleur de la troisième dimension qui a été le domaine d’activité de Jean Pierre le copilote, ou encore, de sa passion pour le monde sous-marin.

Photo 10

Pour le pilote, c’est la couleur d’un uniforme porté pendant plus de quarante années mais aussi celle d’un milieu qui lui est bien cher : la mer.

Epona portera donc fièrement le bleu, même s’il est outremer. Elle portera tout aussi fièrement les « bleus de cette aventure qui pour être novices n’en seront pas moins déterminés à passer sans être dans le rouge…

Des équipiers forgés ensemble à rude et bonne école

Comme François, Jean-Pierre et moi sommes les représentants (dignes sans aucun doute !) de cette vaillante promotion de Saint Cyr sortie en 1972 pour le succès des armes de la France : promotion « Général de Gaulle » forte de 197 officiers rompus à bien des exercices et prêts moralement comme physiquement, à affronter bien des situations

Photo 11

Nous avons certes suivi des chemins différents mais, sur le fond, l’esprit reste le même et nous partageons beaucoup. Notre engagement en porte témoignage

 

 

Dominique Norois

Propriétaire et pilote de la belle « Epona »